Le souffle de l’intitulé – Exercice 1

couverture_perversitedespierres

Crédit photo : Striatic

L’aléatoire est souvent un excellent moteur de création. C’est ce qu’a compris le chorégraphe de danse Merce Cunningham, qui crée en combinant des mouvements aléatoires à l’aide d’un logiciel spécialisé. C’est ce qu’a compris Marcel Duchamp, dont une technique est ici résumée par Hamid Bouhioui : « Une des expériences de Duchamp basée sur le hasard consistait à laisser tomber des fils de un mètre de long à partir d’une hauteur de un mètre pour les déformer de manière aléatoire. Les déformations ou courbes ainsi obtenues puis reportées sur un gabarit en bois sont aujourd’hui exposées au Musée d’Art Moderne de New York. » C’est ce qu’on compris les dadaïstes, qui ont poussé l’expérience à l’extrême en créant des poèmes à partir de mots découpés dans des journaux, pigés au hasard et transcrits dans l’ordre où ils étaient pigés. Quand à Pierre Saurisse, il a consacré un ouvrage entier à la relation entre l’art et le hasard autour de 1960.

Sur sa page UnTitre, le consultant Internet Omer Pesquer permet aux internautes d’obtenir l’image d’une couverture de roman avec le nom d’auteur de leur choix, un titre généré aléatoirement et une photographie piochée dans la banque « Creative Commons » de Flickr ou dans le portfolio d’Ernesto Timor.

Personnellement, je ne me lasse pas de générer des couvertures de romans et d’imaginer les ouvrages y correspondant. Je vous présente ici ce que ces images m’ont inspiré :

couverture_doubleviedelinspecteur

Crédit photo : Ernesto Timor

Avocat de la défense en droit criminel depuis de nombreuses années, Phoenix Wright s’est servi de sa connaissance du système judiciaire pour écrire La double vie de l’inspecteur, un roman à sensations qui présente au lecteur la perspective d’un inspecteur assassin. Tenant à la fois de Stephen King et de Jeff Lindsay, l’écriture de Wright vous entraînera dans un monde mystique et sanglant qui vous troublera tout en vous captivant d’un bout à l’autre du roman.

 

 

 

couverture_vigueuranglaisedevenise

Crédit photo : Kevin Dooley

Mariette Vidal, jeune française de 14 ans, déménage à Venise avec son père diplomate. Lors d’un bal masqué, elle rencontrera un homme mystérieux dont elle tombera éperdument amoureuse. Esclave de ses sentiments mais aussi de son père, qui veut la marier contre sa volonté, Mariette parviendra-t-elle à convaincre le maître de son cœur de s’enfuir avec elle, abandonnant lui-même l’honneur ainsi qu’un mariage avantageux? C’est ce que vous découvrirez dans La vigueur anglaise de Venise, le nouveau roman d’Emma Bovary.

 

 

 

Couverture_DegoutdeleterniteJ’ai tout essayé. Je me suis lancé sous un train. Je suis sauté d’une falaise. Je me suis enfoncé un couteau dans le cœur. J’ai bu la ciguë. J’ai marché au fond des lacs. J’en ai vu assez. Je veux mourir.

Dans son roman psychologique Le dégoût de l’éternitéSamuel Winchester met en scène un homme blasé de tout qui ne parvient pas à mourir et qui partage ses réflexions cyniques sur le monde et sur la vie.

 

 

couverture_al (1)

Crédit photo : Chie Gondo

Dans la Chine du XXIe siècle, Huan Yue mène une vie rangée. Tous les jours, elle se rend à l’usine boutonner des chemises sur une chaîne. Tous les soirs, elle rentre chez elle en vélo. Ce soir, l’air est plus lourd. Huan Yue ne s’en doute pas encore, mais elle assistera à une scène qui bouleversera son univers.

Arcadia Carter se lance dans le roman historique avec Le rituel des oubliés. Médecin de formation, elle décrit avec une précision chirurgicale les lieux et les scènes de la vie de la jeune Huan Yue. Un roman à placer entre toutes les mains!

 

 

 

couverture_nocesdesreves

Crédit photo : 4624435856

Avec Les noces des rêves, la célèbre Annika Hansen de l’USS Voyager s’attaque à l’autofiction et fait l’autopsie de ses expériences dans l’Unimatrice Zéro, rassemblement clandestin et subconscient de Borg dissidents.

À travers ce récit, Annika Hansen renoue avec son humanité et permet donne au lecteur un unique coup d’œil de l’individualité au cœur du Collectif Borg.

 

 

 

 

 

couverture_derniersjoursdescritiques

Crédit photo : Juan Pablo González

Les derniers jours des critiques est une dystopie dont la plume fine mais acérée remet en question notre vision de la société. On pourrait considérer cette œuvre d’Hermione Granger comme une version fantastique de 1984 de George Orwell.

 

 

 

 

 

 

Si vous passez sur la page UnTitre, n’hésitez pas à me faire part dans les commentaires des romans imaginaires que vous avez obtenus!

 

Notes : Phoenix Wright est un personnage de la franchise de jeux vidéo Ace Attorney. Emma Bovary est un personnage du roman Madame Bovary de Flaubert. Samuel Winchester est un personnage de la série télévisée Supernatural. Annika Hansen (Seven of Nine) est un personnage de l’univers de fiction de Star Trek. Hermione Granger est un personnage de la série Harry Potter de J. K. Rowling. Arcadia Carter est un personnage que j’ai inventé pour une partie du jeu de rôles Only War.

À propos de emerancega

J'ai 25 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Exercices, Inspiration, Internet, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s