Oculus: Chapter 3 – The Man with the Plan

Serie1OculusUn ami m’a récemment conseillé de visionner Oculus : Chapter 3 – The Man with The Plan (2006). Pourquoi « Chapter 3 » ? Parce que le scénario inclut en tout neuf chapitres. Le troisième a été choisi pour devenir un court métrage en raison du peu de ressources techniques qu’il nécessite, mais les trois premiers chapitres ont plus récemment été adaptés ensemble sous forme de long métrage avec Oculus (2013).

Le court métrage Oculus : Chapter 3 – The Man with The Plan met en scène Tim Russel, un homme déterminé à prouver l’existence des pouvoirs maléfiques d’un miroir ancien ainsi que l’implication de l’objet dans une série de morts suspectes. Au début du film, il explique comment il a installé trois caméras différentes ayant chacune sa propre source d’alimentation, afin de documenter son expérience. Il montre qu’il a deux téléphones en disant qu’un ami lui téléphonera aux heures. Il explique aussi qu’il utilise un réveille-matin pour se souvenir de manger.

Les trente-deux minutes du film ont donc lieu dans une petite pièce fermée. Pour garder l’intérêt du spectateur ou de la spectatrice, tout est laissé au montage et à l’expressivité de l’acteur. La descente du personnage de Tim Russel dans la folie semble un peu précipitée mais demeure magnifiquement interprétée du début à la fin. La progression de cette descente dans la folie passe par plusieurs phases. Au début, Russel narre ce qu’il considère être le passé criminel du miroir : une mort par déshydratation dans une baignoire pourtant remplie d’eau, l’extrême automutilation d’une jeune femme dont une seule partie du corps est restée intacte : le bras dont elle se servait pour tenir le marteau avec lequelSerie2Oculus elle a fracassé les os de ses pieds, puis de ses jambes, puis de son autre bras avant de s’attaquer à son crâne… Russel devient de plus en plus excité dans sa narration, il écarquille les yeux et monte le ton. Il révèle quelques informations au sujet de sa famille, dont il s’explique le sordide passé par la présence du miroir. Il amène une plante dans la pièce pour observer l’influence du miroir sur elle. L’appel téléphonique de son ami, une heure après le début de l’expérience, le surprend et permet de constater qu’il commence déjà à perdre la notion du temps.

Le miroir est traité comme un personnage. Ainsi, on en voit souvent des plans ne montrant ni Tim Russel ni ce qui est dans son champ de vision, comme si le miroir devenait temporairement le personnage focal du film, celui qu’on montre ou dont on montre le regard.

Plus le film avance, plus Tim Russel révèle de nouvelles informations concernant sa famille, se souvenant des agissements étranges de son père et du destin inexpliqué de son chien. En même temps, il commence à s’oublier, à rire tout seul, à parler trop fort, à s’adresser au miroir comme à un adversaire qui le narguerait et même à parler comme un enfant. Ayant introduit un chien vivant dans la pièce pour observer l’influence du miroir sur lui, il se prend à l’appeler par le nom du chien de son enfance, il crie, il cesse de changer les cassettes vidéo de ses caméras…

Serie3OculusCe n’est jamais établi clairement si un élément surnaturel provoque la folie de Tim Russel ou si ce qui semble surnaturel est issu de la folie du personnage, mais il demeure qu’il sombre dans la démence. L’excellente interprétation de Tim Russel par le comédien Scott Graham est vraiment mise en valeur par le film, auquel elle donne toute sa saveur.

Oculus : Chapter 3 – The Man with The Plan est considéré comme un film d’horreur, aussi ai-je été surprise de ne pas ressentir quelque peur que ce soit pendant le visionnement. L’intérêt du film ne réside donc pas dans une sensation de peur, mais dans le drame psychologique de la progression de la folie de Tim Russel. C’est un film court, simple et bien réalisé que je vous invite à visionner dès que vous aurez trente-deux minutes à y consacrer.

Je devrais bientôt avoir la chance de voir Oculus, le film de 2013 basé sur la même histoire, et j’ai l’intention de vous faire part de mes commentaires dans un prochain article. En attendant, vous pouvez regarder Oculus : Chapter 3 – The Man with The Plan et partager votre opinion du film dans les commentaires!

2 novembre 2014 : Je viens de publier mon article sur le long-métrage. Cliquez ici pour le lire.

À propos de emerancega

J'ai 23 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Critiques et commentaires, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Oculus: Chapter 3 – The Man with the Plan

  1. immobilier dit :

    extraordinaire post, merci beaucoup.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s