Danielle Shelton au Café de Da

DanielleSheltonLisant

Danielle Shelton

Mardi dernier, j’ai eu la chance d’assister à un rendez-vous littéraire avec Danielle Shelton, écrivaine, éditrice, graphiste, artiste en arts visuels et productrice d’événements culturels. Très impliquée dans la communauté littéraire, elle est la directrice générale de son propre organisme de diffusion, Adage, mais aussi de la Fédération québécoise du loisir littéraire ainsi que de la Société littéraire de Laval.

LectureRobert

Lecture de Diane Robert

Dans un discours très dense, dont chaque phrase était travaillée comme dans un de ses textes littéraires Danielle Shelton a retracé son enfance, son adolescence et son parcours professionnel. C’était très agréable à écouter, mais c’était si dense qu’il m’était difficile de retenir tout ce dont j’aurais voulu me souvenir. C’était plutôt frustrant de sentir qu’il y avait là quelque chose d’intéressant, mais que je ne pouvais pas le saisir car je n’avais pas le temps d’entièrement l’assimiler. L’impression que je garde du discours de Danielle Shelton est celle qu’elle s’est essayée à tout : elle a été majorette, pianiste, joueuse d’échecs et collectionneuse d’insectes pendant son adolescence, et a continué à mener des projets variés à l’âge adulte, du scénario de téléroman au roman érotique.

LectureBelu

Lecture de Françoise Belu

Pour nous présenter son roman érotique, Quatre nuits, quatre matins, jamais publié dans son intégralité, Danielle Shelton nous en a lu quelques extraits, toujours accompagnés d’explications, car les personnages ont tous des surnoms en plus de leur nom, sans compter que la narration passe de la première à la troisième personne sans changer de personnage focal, un peu comme dans Kamouraska d’Anne Hébert.

Quels qu’aient été ses projets, Danielle Shelton semble s’y être jetée corps et âme, à chaque fois. Ainsi, alors qu’elle était l’éditrice de Maxime Lejeune pour son roman Zacharie, dont l’action se déroule au Maroc, elle a vérifié, sur place, les horaires de trains, l’apparence des pompons dans les taxis et mille autre détails, une expérience qu’elle a beaucoup appréciée mais qui a représenté pour elle de nombreuses heures de bénévolat, ce qui n’était pas très rentable…

LectureCarducci

Lecture de Lisa Carducci

Danielle Shelton a dynamisé sa présentation en invitant d’autres auteurs à lire leurs propres œuvres, publiés chez Adage ou dans le cadre de l’un ou l’autre des projets de Shelton. Ainsi, Lisa Carducci a lu sa nouvelle Taxi, qui témoigne d’une rencontre faite dans un taxi en Chine. Quant à Diane Robert, elle a lu quelques poèmes et extraits de poèmes diffusés dans les transports en commun de Montréal, Laval, Paris et Bruxelles dans le cadre du projet La poésie prend le métro et le bus. Pour présenter le projet commun d’exposition du jubilé de la reine, Françoise Belu a lu un de ses poèmes. R A Warren a fait la lecture de La chemise texane, nouvelle que Danielle Shelton a écrit au sujet d’une chemise qu’il portait. La soirée aurait pu continuer longtemps, mais le Café de Da DanielleSheltonTablefermait…

C’était une excellente soirée et tous sont ressortis avec le sourire… ainsi qu’avec des livres gracieusement offerts par Danielle Shelton!

À propos de emerancega

J'ai 25 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Évènements, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s