Que regarder après Féminin/Féminin ? partie 1

La réalisatrice Chloé Robichaud et moi

La réalisatrice Chloé Robichaud et moi

Je vous avais déjà parlé, dans un article datant du mois d’août, de Féminin/Féminin, une websérie offrant un coup d’œil de la communauté lesbienne de Montréal. Disponibles gratuitement en ligne et sous-titrés en anglais, les huit épisodes ont été visionnées par des milliers de personnes à travers le monde. En l’attente d’une seconde saison qui peut-être ne sera jamais produite, que regarder? Petit tour d’horizon des webséries récentes mettant en vedette des lesbiennes…

Disponible gratuitement sur YouTube, Between Women est une série anglophone suivant les aventures de six lesbiennes noires vivant à Atlanta. Le premier épisode ne dure que quinze minutes, manque cruellement de musique et a une facture qui fait très amateur, surtout au niveau des prises de son. Il est évident que les créateurs de la série sont en période d’expérimentation. Le deuxième épisode dure une trentaine de minutes, le troisième une vingtaine, le suivant une quarantaine… Malheureusement, la série ne contient pas plus de musique et le son demeure un TVlesbiennesmontagepoint faible tout au long de la saison. Personnellement, je n’ai pas accroché, mais la série est suivie par des milliers d’internautes et a entamé sa seconde saison.

La série anglophone Throw Like a Girl n’a encore sorti qu’un pilote, disponible sur YouTube. Comme Féminin/Féminin, la websérie est faite sous forme de faux documentaire, mais avec un ton plus léger. Elle raconte le quotidien d’un groupe de femmes qui travaillent pour une petite entreprise vendant des soutiens-gorge de sport sur Internet. L’épisode m’a fait rire et sourire à plusieurs reprises. Il ne reste qu’à attendre la suite…

En espagnol mais sous-titrée en français, la série Plan V a pour personnage principal une lesbienne trentenaire à la recherche de l’amour… et qui s’éprend de la petite amie de son frère. Les sous-titres contiennent plusieurs fautes d’orthographe et même de syntaxe, mais la série s’attaque avec humour et de façon rafraîchissante aux clichés de la communauté homosexuelle et les personnages sont attachants. Les scènes fantasmées sont souvent particulièrement bien faites, tantôt amusantes, tantôt sensuelles. Voici le premier épisode (n’oubliez pas d’activer les sous-titres):

31 octobre 2014 : La seconde partie de cet article est maintenant en ligne!

À propos de emerancega

J'ai 23 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Internet, est marquée , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s