Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 2

Fate_TitleCeci est la seconde partie d’un article portant sur la route Fate du visual novel japonais Fate/stay night. Cliquez ici pour lire la première partie. Hier soir, donc, j’ai repris ma lecture de Fate/stay night (dont je n’ai toujours pas tout à fait compris le sens du titre, d’ailleurs). Après le combat, on a droit à encore plus d’explications sur la Guerre du Graal. On apprend que c’est la cinquième fois que sept mages s’affrontent pour cet objet magique, lequel permet à quiconque le remporte de réaliser un vœu. Les Guerres du Graal sont régies par des règles très précises. D’abord, elles doivent doit être tenues secrètes. Pour ce faire, les mages doivent s’assurer que personne n’est témoin de leurs affrontements. Si malgré leurs précautions un non-initié aperçoit un combat de mages, il doit être éliminé. Fate_AllClassesOn en apprend aussi un peu plus sur le système de classes. En effet, lors de la Guerre du Graal, la puissance du Graal permet aux mages d’invoquer chacun un Esprit Héroïque du passé, qu’il s’agisse d’un personnage réel ou fictif (comme un combattant du Moyen Âge ou une figure de la mythologie gréco-romaine). Chaque Esprit Héroïque invoqué pour la Guerre du Graal est associé à une classe de combattant : Saber (chevalier de l’épée), Lancer (chevalier de la lance), Archer (chevalier de l’arc), Rider (soldat monté), Caster (mage), Assassin (tueur silencieux) ou Berserker (guerrier fou). Pendant une même Guerre du Graal, un seul Esprit Héroïque peut être invoqué par classe, chaque classe donnant accès à des pouvoirs différents. Fate_TrueNameEn plus de leurs pouvoirs de classe, les Servants disposent chacun d’un Noble Phantasm (ou Artefact) : il s’agit d’un objet ou d’un pouvoir spécial d’une grande puissance. Le Noble Phantasm d’un Servant est directement lié à la légende qui entoure ce dernier, et pour l’activer, le Servant doit utiliser son « vrai nom ». L’idée qu’un nom puisse avoir une grande influence sur le monde surnaturel est présente dans la mythologie et les contes depuis fort longtemps. On peut songer, par exemple, aux juifs très religieux qui préfèrent utiliser des appelations indirectes comme Hashem (« Son nom ») ou Hadavar (« la parole ») pour faire référence à Dieu en dehors d’un contexte de prière. On peut aussi penser aux contes dans lesquels connaître le nom de quelqu’un permet d’avoir une influence magique sur cette personne, comme dans Rumpelstiltskin. De nombreuses œuvres plus récentes font référence à cette idée. Par exemple, dans la Trilogie de Bartiméus, de Jonathan Stroud, les magiciens contrôlent les créatures magiques qu’ils invoquent seulement dans la mesure où ces créatures ne connaissent pas leur nom. Pour cette raison, les magiciens adoptent, dès l’adolescence, des pseudonymes.

The name is the thing, and the true name is the true thing. To speak the name is to control the thing. — Ursula K. Le Guin, The Rule of Names Traduction : Le nom est la chose, et le vrai nom est la vraie chose. Dire le nom, c’est contrôler la chose.

Archer_tableau Les références à différentes mythologies et légendes sont nombreuses dans Fate/stay night, qu’il s’agisse du Graal, du pouvoir des noms ou de l’identité des Esprits Héroïques. C’est une des choses que j’adore de Fate/stay night, d’autant plus que cela permet de s’amuser à essayer de deviner l’identité des différents Esprits Héroïques, puis à confirmer ou à infirmer nos hypothèses lorsque l’on obtient plus d’informations à leur sujet. Quant à l’écriture, il s’agit d’une traduction du japonais. Le texte est facile à comprendre et je ne remarque pas de fautes d’orthographe, mais la ponctuation est un peu bizarre. Exemple : « Certaines phrases. Sont découpées de cette façon. »

Fate_ConfigMenu

Une page du menu

Quant aux dessins, plusieurs sont superbes, et le menu permet, en deux clics, ne n’afficher que l’image pour mieux l’admirer. Je tiens d’ailleurs à mentionner que le menu de Fate/stay night est très bien fait. On y a accès à de nombreuses options, comme la lecture automatique (qui peut être arrêtée à tout moment, simplement en cliquant), la possibilité de sauter des scènes, etc. Il est également possible de sauvegarder à différentes étapes de la progression dans l’histoire. On peut ainsi sauvegarder avant chaque choix, puis revenir plus tard pour découvrir quelle aurait été l’histoire si l’on avait choisi différement. Vers la fin du prologue, Shirô est témoin d’un affrontement entre Archer et Lancer. Ignorant à ce moment que Shirô est un mage, Lancer transperce Shirô de sa lance pour le tuer à cause de la règle selon laquelle il faut éliminer les témoins de la Guerre du Graal. Malgré cette règle, Rin sauve la vie de Shirô. À ce moment, ses sentiments envers le jeune homme sont manifestes. Avant de le sauver, elle songe aussi à combien Sakura se désolerait de la mort de Shirô. La compassion de Rin pour Shirô, dont elle s’étonne d’ailleurs, a quelque chose de précipité dans l’histoire et d’enfantin de la part de la jeune mage. Fate_ExtraMenuLe prologue terminé, on a droit à une vidéo qui ressemble un peu à une bande-annonce, puis on obtient un accès complet aux différents menus du visual novel. On a accès au prologue, si l’on désire y retourner, mais aussi à une galerie d’images et de bandes sonores ainsi qu’à une liste des fins obtenues (vide pour l’instant). En effet, selon les choix que l’on fait au courant de l’histoire, celle-ci peut se terminer de plusieurs façons différentes. De retour à l’histoire, on suit maintenant Shirô plutôt que Rin, et on en apprend un peu plus sur l’enfance du jeune homme et sur sa relation avec son père adoptif, Emiya Kiritsugu. La série animée Fate/Stay Night : Unlimited Blade Works, que j’ai visionnée, n’élaborait pas suffisamment à mon goût le sujet de cette relation, aussi c’est un plaisir pour moi de lire ce passage.

Fate_1-31

Écran indiquant la date, le 31 janvier

L’histoire revient ensuite au temps présent. La date indique que l’on est revenu au matin où l’on avait suivi Tohsaka Rin, à l’avance à l’école à cause d’horloges décalées. Shirô est réveillé par Matô Sakura, une amie à lui qui est en première année de lycée. Le lecteur se retrouve en face du tout premier choix de l’histoire : Shirô peut aider Sakura à préparer le déjeuner ou terminer sa routine matinale. J’ai choisi qu’il aille à la cuisine pour aider Sakura. Fate_HouseholdHeadÀ la cuisine, Shirô constate que son amie a terminé de préparer le déjeuner. Il l’exhorte donc à s’asseoir pendant qu’il met la table, ce à quoi la jeune fille répond : « That won’t do. You’re head of this household, so you should just sit contentedly in the mornings. » Ces mots pourraient être traduits ainsi : « Cela ne fera point. Tu es le maître de maison, alors tu devrais juste t’asseoir avec contentement le matin. » Cette réplique, qui paraîtrait absurde de la part de la majorité des gens, correspond néanmoins à la mentalité du personnage de Sakura. Fate_SakurasSightOn apprend aussi que Sakura vient déjeuner tous les matins chez Shirô depuis un an et demi. Elle fait d’ailleurs allusion au fait qu’elle l’aime bien. De son côté, Shirô mentionne dans la narration son attirance envers la jeune femme. Cela me semble le moment opportun pour signaler que Fate/stay night est un eroge, soit une œuvre érotique explicite. Autrement dit, Sakura et Shirô vont vraisemblablement coucher ensemble d’ici la fin de cette histoire (que ce soit dans cette route ou dans une autre). Je m’interromps un moment dans l’écriture de cet article pour prendre le temps de réaliser que j’écrit au sujet des eroges que je lis… sur un blogue que ma mère lit. Fate_DesireforSakuraEnfin! revenons au déjeuner de Sakura et Shirô. Ils sont en compagnie de Fujimura Taiga. Enseignante au lycée de la ville de Fuyuki, Fujimura est devenue la tutrice de Shirô au décès d’Emiya Kiritsugu. Shirô est donc entouré de femmes, chose très fréquente dans Fate/stay night, mais aussi dans plusieurs autres œuvres de fiction japonaises. On appelle parfois cela le « genre harem ». Autre élément souvent présent dans les œuvres japonaises : l’importance accordée à la nourriture. En effet, plusieurs pages de texte portent sur la cuisine et les repas. Après avoir déjeuné, Sakura et Shirô font la vaisselle en regardant la télévision. Ils apprennent qu’un accident a fait plusieurs morts dans une ville voisine. La tragédie est attribuée à une fuite de gaz. Si je me fie à Fate_MagicCirclemon expérience, dans la fiction, quand les autorités affirment qu’il y a eu une fuite de gaz, ce n’est jamais une fuite de gaz. Un portail vers l’enfer peut avoir été ouvert, un vampire peut avoir massacré la population, des fantômes peuvent être en train d’invoquer le diable, mais une chose est presque sûre : il ne s’agit pas d’une fuite de gaz. C’est sur ce joyeux présage que je vous laisse, chers lecteurs. À bientôt!

4 avril 2015 : La troisième partie de cet article est maintenant disponible. Cliquez ici pour la lire.

À propos de emerancega

J'ai 23 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Critiques et commentaires, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s