Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 3

FateRoad_HeaterCeci est la troisième partie d’un long article. Si vous n’avez pas lu les deux premières parties, je vous invite à le faire : partie 1 partie 2 J’avais précédemment cessé ma lecture de la route Fate de Fate/stay night (Realta Nua) alors que Matô Sakura et le narrateur, Emiya Shirô, s’apprêtaient à partir pour l’école. On les suit donc dans la ville jusqu’à leur arrivée sur le campus. Sakura part pour le club d’arc tandis que Shirô rejoint Ryuudou Issei, le président du conseil des élèves. Héritier d’un temple situé dans les montagnes, Issei est présenté comme un jeune homme assez solitaire destiné à la vie de moine. Il demande à Shirô de réparer un calorifère électrique. Dès qu’Issei quitte la pièce, Shirô se met au travail, expliquant au passage comment il utilise la magie pour construire une image mentale de l’intérieur du calorifère et identifier le problème en un instant. Il explique également au lecteur que c’est la seule branche de la magie dans laquelle il excelle.

FateRoad_TIGER

Fujimura Taiga

Pendant sa journée d’école, Shirô croise différents personnages, qu’il présente au lecteur. Il rencontre d’abord Tohsaka Rin, dont on se souvient puisqu’elle était la narratrice du prologue. Shirô la tient en haute estime, et admet se considérer comme l’un de ses admirateurs. On passe ensuite à Matô Shinji, ami de Shirô et frère de Sakura, puis Fujimura Taiga, la tutrice de Shirô, entre en scène. Elle a un malaise, chute, est réveillée par les étudiants et fait quelques annonces de début de journée comme si de rien était.

Après les cours, le lecteur se retrouve face au second choix du jeu : Shirô peut soit aller au travail, soit proposer son aide à Issei et au conseil des élèves. J’ai choisi qu’il aille travailler. Il se dirige donc vers la ville voisine de Shinto, dans un bar nommé Copenhagen («Copenhague»), où il travaille quelques heures, puis, le soir tombé, il prend le chemin de sa demeure. Il remarque que les rues de Miyama City sont désertes, ce qu’il attribue à la crainte des citoyens après qu’un meurtre ait été commis dans la ville. Puis, il aperçoit une inconnue aux cheveux argentés et aux iris rouges. Elle marche dans sa direction. FateRoad_WordsL’ambiance sonore et les superbes dessins lui donnent une aura de mystère. Lorsqu’elle arrive à la hauteur de Shirô, l’inconnue lui adresse ces quelques mots : « You’ll die if you don’t summon it soon, Onii-Chan. »

Cette phrase pourrait être traduite par « Tu mourras si tu ne l’invoque pas rapidement, grand frère. » Il est à noter que le mot « frère » est utilisé ici dans un sens large et ne désigne pas nécessairement un individu avec lequel il y a un lien familial. Le L apostrophe n’ayant pas de référent dans la phrase elle-même, j’aurais tendance à supposer qu’il désigne un Esprit Héroïque. En effet, on sait, par le prologue, que Shirô va, en s’exerçant, invoquer Saber, un puissant Esprit Héroïque, et se retrouver malgré lui impliqué dans la Guerre du Graal. Ce qui est intéressant, c’est que l’inconnue semble déjà savoir que Shirô sera impliqué dans cette guerre, alors que Shirô l’ignore encore lui-même.

Le jeune homme résume l’événement ainsi : « As she passes… [on voit ici une image de l’inconnue accompagnée de la phrase qu’elle prononce]. She says something strange, » ce qui équivaut, en français, à « Alors qu’elle passe [à côté de moi]… Elle dit quelque chose d’étrange. » Je dois avouer que ce passage me déçoit. Jusqu’ici, Shirô a donné une description détaillée de chacune des personnes qu’il a croisées et commenté chacune des rencontres, alors je me serais attendue à ce qu’il partage avec le lecteur ses FateRoad_CChoiceimpressions, mais non! on passe à la scène suivante pour apprendre quels plats Sakura cuisine le mieux.

Après être rentré chez lui et avoir soupé avec sa tutrice Fujimura Taiga et son amie Sakura (simple prétexte pour pouvoir informer le lecteur, au moyen d’une conversation au sujet de Shirô, que le rêve d’enfant du jeune homme était d’être un superhéros), Shirô se retrouve face à un nouveau choix et je suis amenée une nouvelle fois à décider de la suite de l’histoire. Disposant d’un peu de temps libre avant son entraînement du soir, Shirô peut raccompagner Sakura chez elle, jouer avec sa tutrice ou se reposer. J’ai choisi qu’il raccompagne Sakura. Il propose donc à la jeune femme de marcher avec elle, mais elle refuse, de peur que son frère Matô Shinji n’aperçoive Shirô et se ne mette en colère. On apprend ainsi que Shinji n’apprécie pas que sa jeune sœur passe autant de temps chez Emiya Shirô. J’ai soudain l’impression que cette scène entière ne sert qu’à amener l’idée FateRoad_FoodTalkque Shinji n’aime pas que sa sœur déjeune et soupe tous les jours chez Shirô. Le narrateur n’aurait-il pas pu simplement mentionner cela lors de la scène où, ayant croisé Shinji à l’école, il en fait le portrait et le présente comme son ami?

Normalement, quand je lis une œuvre de fiction, plus j’avance, plus j’entre dans l’histoire. Je me mets à songer à la façon dont les personnages pensent et aux implications de l’univers dans lequel ils évoluent. Pourtant, alors que je poursuis ma lecture de la route Fate, je dois admettre que je m’ennuie. Au lieu de penser « Ainsi, Shinji n’apprécie pas que sa sœur se rende aussi souvent chez Emiya Shirô. C’est probablement un instinct protecteur de sa part, peut-être aussi un besoin de contrôle… Intéressant! » je pense « Ainsi cette scène sert à renforcer l’idée que c’est dangereux de marcher seul le soir, à donner une information sur la relation de Sakura et Shinji, à rappeler au lecteur à quel point Sakura est aussi serviable que timide, et à mentionner une nouvelle fois le désir qu’a Shirô pour Sakura. » Les mêmes FateRoad_Magicinformations sont répétées à plusieurs reprises, ce qui a pour effet de me faire décrocher de l’histoire.

Fujimura ayant proposé de raccompagner elle-mème Sakura, Shirô se retrouve seul et commence à s’entraîner. Le lecteur a donc droit à une (autre!) scène d’exposition au sujet de la magie, mais aussi de la relation que Shirô a entretenue avec son père adoptif, Emiya Kiritsugu. On apprend, entre autres choses, que les grandes familles de magiciens disposent chacune d’un « Magic Crest » (Sceau Magique), un ensemble de circuits magiques transmis de génération en génération. Malheureusement, n’ayant aucun lien de sang avec son père, Shirô n’a pu hériter du « Magic Crest » de la famille Emiya. Il doit donc générer ses propres circuits à chaque fois qu’il pratique la magie. C’est pourquoi il n’utilise qu’une seule forme de magie : le renforcement. Il analyse les propriétés des objets (la luminosité d’une ampoule, la dureté d’une barre de métal, etc.) et les renforce. C’est un travail très délicat et, bien souvent, il manque son coup, ce qui n’est pas sans danger. En effet, lorsqu’il est question de magie, même les exercices les plus simples peuvent tourner à la catastrophe, entraînant des blessures graves, voir la mort. Shirô se souvient comment son père adoptif Emiya FateRoad_ShinjiKiritsugu l’a averti de ces risques avant de lui enseigner la magie : « The first step of a magus is to accept death. »(Textuellement : La première étape d’un mage est d’accepter la mort.) Malgré les dangers que cela implique, Shirô est déterminé à devenir lui aussi un mage car il veut aider les autres, devenir un super-héros.

Après encore plus d’exposition, la scène se termine et l’on retrouve Shirô le lendemain matin pour une nouvelle scène d’exposition! On apprend, entre autres choses, que Sakura a été frappée par son frère Shinji après être rentrée chez elle la veille.

Matou Shinji has a bad habit of being hard on his sister, Sakura.
I first noticed it about a year ago.
Sakura was injured sometimes, and she just evaded my question when I asked about it.
When I asked Shinji about it, of all things, he said he was the one who hit Sakura.
When I asked him why he hit her, he said that he just hit her because he felt like it.
After that, I got pissed and did to Shinji what he did to Sakura.
Since then, we’ve been estranged.
I still don’t regret punching him.
But I think it’s my fault that Sakura is being treated worse.

Matô Shinji a l’habitude d’être dur avec sa sœur, Sakura.
J’ai remarqué [les hématomes] pour la première fois il y a un an.
Sakura était parfois blessée, et elle évitait de répondre quand je la questionnais à ce propos.
Quand j’ai interrogé Shinji à ce sujet, entre toutes autres choses, il m’a dit qu’il était celui qui avait frappé Sakura.
Quand je lui ai demandé pourquoi il l’avait frappée, il a dit qu’il l’avait simplement frappée parce qu’il en avait envie.
Après cela, je me suis mis en colère et j’ai fait à Shinji ce qu’il a fait à Sakura.
Depuis, nous avons gardé nos distances.
Je ne regrette toujours pas de l’avoir frappé.
Mais je crois que c’est ma faute si Sakura est traitée de pire façonFate_Title.

J’ai lu suffisament de scènes d’exposition
aujourd’hui et j’ai vraiment hâte qu’il se passe quelque chose. Enfin! ce sera pour la prochaine fois.

Lire la suite de cet article : partie 4

À propos de emerancega

J'ai 25 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Critiques et commentaires, est marquée , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 3

  1. dark0livi3r dit :

    Belle analyse! J’ai hâte que tu arrives aux choix. J’ai hâte de voir tes réactions face aux BAD ENDINGS :)

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s