Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 4

Ceci est la quatrième partie d’un long article relatant mes impressions à la lecture du visual novel japonais Fate/stay night. Si vous n’avez pas déjà lu les trois premières parties de cet article, je vous invite à le faire : partie 1 partie 2 partie 3

03FSNFateShinjiIsMeanReprenant ma lecture de la route Fate, je retrouve Shirô en pleine conversation avec Ayako Mitsuduri, capitaine du club d’arc. L’étudiante explique au protagoniste comment Shinji a humilié un autre membre du club et lui demande de l’aider puisqu’il est le seul ami masculin qu’a Shinji. Cela m’amène à vous parler ce qui m’énerve le plus avec la façon dont le personnage de Shinji est abordé. Chaque fois qu’il est fait mention de lui, on nous rappelle deux choses : premièrement, c’est l’ami de Shirô et les deux jeunes hommes s’entendaient bien par le passé; deuxièmement, Shinji est méchant.

Je me souviens d’avoir, enfant, regardé encore et encore les épisodes IV à VI de Star Wars. J’aimais beaucoup le personnage d’Obi-Wan Kenobi. Pour moi, une bonne partie du drame d’Obi-Wan venait du fait que son élève, son ami proche, l’homme aux côté duquel il s’était battu, avait basculé du côté du mal et était devenu l’ennemi à abattre. Je m’attendais à voir dans les épisodes I à III l’excellente relation qu’entretenaient Obi-Wan et Anakin avant que le second se tourne vers le côté obscur de la Force. J’ai été déçue. Il m’a semblé que le drame d’Obi-Wan perdait de son impact. Il ne suffit pas, dans unFate006e fiction, de répéter que deux personnages sont amis. Si l’on veut réellement mettre l’accent sur leur amitié, il faut la mettre en scène. Dire dix fois « X et Y étaient amis » n’aura jamais autant d’impact que de raconter comment X a parcouru des kilomètres en voiture aux petites heures du matin pour aller consoler Y, qui venait de se faire larguer par son amoureuse. « Don’t tell me the time; show me the clock, » disait mon professeur d’anglais du secondaire. (Traduction : « Ne me dites pas l’heure; montrez-moi l’horloge. »)

Tout ça pour dire que ça commence à m’énerver qu’on me répète que Shirô et Shinji sont des amis mais qu’ils sont présentement en froid. Passons au second élément : Shinji est méchant. Si chaque fois qu’un comportement méchant de Shinji était mentionné, on en apprenait un peu plus sur ces motivations, ce serait intéressant. S’il y avait une progression, une gradation dans les actes de Shinji, ce serait intéressant. Malheureusement, ce n’est pas le cas. J’ai envie de dire 04FSNFateIsseiau visual novel : « Arrête de taper sur le même clou! Il n’y a pas moyen de l’enfoncer plus qu’il ne l’est déjà! »

Enfin! je poursuis ma lecture. Après encore plus d’exposition, on apprend de la bouche d’Issei qu’un triple meurtre a eu lieu dans la nuit, tout près du chemin qu’ils prennent tous deux pour se rendre à l’école. Encore de l’exposition. Rappel : Shirô a de l’estime pour Tohsaka Rin. Les personnages agissent comme des enfants et parlent avec un vocabulaire très adulte. Plus d’exposition. Shirô se rend au travail. Plus d’exposition. Encore de l’exposition. Surprise : une scène d’exposition! Heureusement qu’il y a de jolis dessins, parce que je commence à m’ennuyer.

15FSNFateRinRooftopLe soir, en rentrant du travail, Shirô aperçoit Tohsaka Rin. Perchée sur le toit d’un grand édifice, elle observe la ville. Shirô s’arrête pour la regarder. Enfin, il se passe quelque chose! Rin regarde encore un peu la ville, puis disparaît. Shirô rentre chez lui, où il rencontre Taiga Fujimura en train de manger (peu étonnant, puisque l’amour qu’elle a pour la nourriture semble être son principal trait de caractère).

Au fil des pages (écrans?), je remarque que Shirô pense souvent au feu survenu dix ans auparavant. Il songe à ce qu’il a vu, à ce qu’il a ressenti. Il songe à ceux qui ont perdu la vie et à l’injustice que cela représente. Il a toujours de la difficulté à accepter l’idée que même les héros ne peuvent sauver tout le monde face à une telle force destructrice. Il y pense le jour et il y rêve la nuit.

Au matin du 2 février, Shirô a une coulée de sang sur le bras, sans pour autant se souvenir de s’être blessé. Arrivant à l’école, il a une vision étrange. L’histoire recommence à être intéressante… Le soir, Shirô reste à l’école pour faire un peu de ménage. J’ai lu le prologue. Je sais ce qui s’en vient. Je souris, les yeux rivés sur mon écran.

Son ménage terminé, Shirô s’apprête à quitter le campus lorsqu’il entend un son mystérieux… il s’approche de la source du son… et aperçoit un combat de Servants. Le prologue apportait la perspective de Tohsaka Rin sur cette scène; j’ai maintenant droit au point de vue de Shirô. N’étant pas au courant de la guerre du Graal, il ne parvient pas à comprendre ce qui se déroule devant ses yeux. Ce qu’il sait,26FSNFateCombat c’est que ces deux êtres qui s’affrontent ne sont pas humains, et qu’il est en danger. Il voudrait fuir, mais il a peur d’être aperçu. D’être tué. Il est paralysé. Il contemple les deux Servants. Deux tueurs nés. Shirô est témoin de leur puissance magique. Il reprend son souffle, respire trop fort. Il est immédiatement repéré. Il prend ses jambes à son cou et se cache dans un couloir de l’école. Enfin, il respire, tente de mettre ses idée en place. Il ne parvient pas à cerner ce qu’il a vu, mais il sait qu’il n’aurait pas dû le voir. Rapidement, l’un des deux êtres surnaturels le retrouve, puis le transperce de sa lance.

20 mars 2015: La cinquième partie de cet article est maintenant en ligne. Cliquez ici pour la lire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À propos de emerancega

J'ai 25 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Critiques et commentaires, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s