Mercredi soir au Salon du livre de Montréal

Salon07Du 19 au 24 novembre 2014 avait lieu la 37e édition du Salon du livre de Montréal, sous le thème Montréal, francosphère du livre. J’ai eu la chance d’y passer deux soirées, soit mercredi le 19 et samedi le 22, et je voulais partager avec vous, chers lecteurs, les rencontres que j’ai faites et les événements auxquels j’ai assistés.

Amnistie4Salon

Anne Sainte-Marie et Giulianna Laurent Caire

Premier arrêt : Livres comme l’air. Comme chaque année depuis l’an 2000, Amnistie internationale, le Centre québécois du P.E.N. (Poets, Essayists, Novelists) international et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois se sont unis à dix écrivains québécois pour commémorer la Journée internationale des écrivains emprisonnés. Kiosque d’exposition spacieux, bel accueil, information à distribuer, pétitions à signer, tout y était pour sensibiliser les passants à la cause. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon récent article sur le sujet.

Lectureencadeau1

Samuel Dion

La Fondation pour l’alphabétisation était aussi présente au Salon du livre. Ses deux kiosques d’exposition faisaient la promotion de son programme phare La lecture en cadeau. Pour une seizième année, la Fondation recueille des dons de livres pour les distribuer à des enfants défavorisés de toutes les régions du Québec. Cette année, le programme a une nouvelle porte-parole, Salomé Corbo, et un nouvel objectif : atteindre les 40 000 livres donnés d’ici la fin du mois de décembre. Avec de grands besoins, surtout chez les 0 à 5 ans, La lecture en cadeau compte sur la générosité de la population du Québec. Il est possible de donner en ligne, par téléphone, par la poste ou grâce aux boîtes de dons installées dans certaines librairies.

Un nuage est passé sur ma soirée lorsque j’ai appris, par les écrans du Salon, le décès de la journaliste et essayiste Ghila Sroka, très impliquée au sein de la communauté juive de Montréal. Je vous invite à consulter l’article publié par mon oncle Victor Afriat, ami de Mme Sroka, à ce sujet.

Inauguration10Salon

Gilda Routy, Dany Laferrière, le maire Coderre et les invités d’honneur

Je me suis ensuite dirigée vers l’espace Archambault pour assister à l’inauguration officielle du Salon. C’est durant cette cérémonie, décrite plus en détails dans cet article, qu’a été remis le prix Marcel-Couture 2014. Tous les invités d’honneur du salon étaient présents, ainsi que Dany Laferrière et le maire Coderre.

Inauguration14Salon

Carl Fortin et Daniel Grenier au kiosque des Libraires

Inauguration17Salon

Sophie Lafrenière et Catherine Cormier-Larose au kiosque de la Sodep

Les libraires, portail électronique et magazine de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec (LIQ), avaient leur propre kiosque, où l’on pouvait se procurer gratuitement le magazine en plus de participer à au tirage d’une sélection de livres d’une valeur de plus de 1000 $.

La Société de développement des périodiques culturels québécois (Sodep) avait également son kiosque d’exposition, où l’on pouvait feuilleter différents numéros, récents et moins récents, des revues membres : 24 Images, Exit, JEU, Les écrits, Mœbius, Spirale, etc.

J’ai eu la chance de rencontrer Alain Lafond, écrivain et fondateur des Éditions Onirium. Il a jusqu’à maintenant publié deux romans fantastiques à suspense, Les voyageurs de la nuit et L’incréé, qui s’inscrivent dans une trilogie intitulée Dreamwalkers. Les deux romans ayant été reçus assez positivement, il a l’intention de publier leur traduction anglaise prochainement, ainsi que le troisième tome de la trilogie. Il est également question de tourner les pilotes d’une mini-série basée sur les romans. À long terme, Alain Lafond aimerait publier des manuscrits fantastiques et de science-fiction d’autres auteurs québécois.

Pour bien terminer la soirée, j’ai rencontré Michel Viau et Jean-Dominic Leduc, : auteurs d’un livre intitulé Les années Croc. Le volume retrace l’histoire du magazine québécois Croc, publié de 1979 à 1995 au fil de courtes biographies et d’entretiens avec les humoristes, dessinateurs et autres créateurs y ayant contribué, d’articles sur l’évolution du magazine et sur les événements qui l’ont marqué ainsi que d’une multitude de bandes dessinées, de photos et de dessins parus dans Croc. Michel Viau explique que Les années Croc est le résultat d’un an de travail. Il a mené les recherches sur l’histoire du magazine et de la bande dessinée québécoise, tandis que son coauteur s’est concentré sur les entretiens.

J’espère vous revenir bientôt avec des compte-rendus des Voyageurs de la nuit et des Années Croc. D’ici-là, je vous invite à partager, dans les commentaires, ce que vous avez vu, entendu et lu au Salon du livre de Montréal, si vous avez eu la chance d’y aller cette année.

30 novembre 2014 : Cliquez ici pour découvrir ce que j’ai fait samedi au Salon du livre.

À propos de emerancega

J'ai 25 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Évènements, est marquée , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s