Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 8

Vous aurez deviné, par le titre de cet article, qu’il s’agit de la huitième partie de mon commentaire de lecture au sujet de la route Fate du visual novel japonais Fate/stay night. Si vous n’avez pas déjà lu le début de cet article, je vous invite à le faire : partie 1 partie 2 partie 3 partie 4 partie 5 partie 6 partie 7 AVERTISSEMENT : Cet article révèle des éléments de l’intrigue de Fate/stay night.

Fate7_006

Nous nous étions laissés alors que Shirô s’apprétait à choisir entre révoquer ses sceaux de commande et participer à la guerre du Graal. Examinons les choix qui s’offrent à lui :

Révoquer ses sceaux de commande
Si Shirô ne participe pas à la guerre du Graal, il sera vraisemblablement le seul Master à renoncer à ce rôle. Les autres Masters s’entretueront : un minimum de 5 personnes mourront. Shirô mourra probablement lui aussi, et il est possible qu’il y ait de nombreux morts : les malheureux témoins d’affrontements entre mages, les victimes de catastrophes d’origine magique et peut-être d’autres encore, tout dépendant du souhait du vainqueur de la guerre. Shirô n’aura pas à faire couler le sang d’autrui, mais il sera 31Fate5_LancerVSSaberimpuissant si la guerre prend une tournure dévastatrice.

Participer à la guerre du Graal
Si Shirô choisit de participer à la guerre du Graal, les autres Masters et lui s’entretueront : un minimum de 6 personnes mourront. En cas de victoire d’une « bonne personne »,  c’est à dire de quelqu’un qui ferait un souhait bénéfique pour l’humanité, il serait possible de sauver de nombreuses vies, donc la guerre aurait un bilan positif. Si Shirô remporte le Graal, il pourrait peut-être même souhaiter n’avoir jamais tué pour y parvenir. Bien entendu, Shirô ignore qu’il détient le super-pouvoir d’être le personnage principal de l’histoire, aussi doit-il considérer l’éventualité de sa défaite plus probable. Or, si Shirô perd, il aura tué en vain.

Participer à la guerre du Graal, mais ne se résoudre à tuer que son dernier adversaire
Shirô pourrait choisir de ne tuer son adversaire que lorsque cinq autres Masters auront été éliminés. Ainsi, il n’aura tué que s’il a gagné, et pourra compenser ce mal en faisant un souhait bénéfique. Seulement, adopter cette stratégie pourrait nuire à ces chances de gagner. Est-il réellement moral de refuser de se salir les mains au Sang sur fond noirrisque de laisser gagner une « mauvaise personne », dont le souhait engendrerait des conséquences négatives pour un grand nombre de personnes?

Décider plus tard
Tant qu’il est vivant, Shirô fait continuellement le choix de continuer à participer ou non. Il peut à tout moment abandonner la partie, que ce soit en se réfugiant à l’église ou en se laissant mourir. Il pourrait conserver ses trois sceaux de commande, se faire une idée des autres Masters, puis décider ensuite, s’il est toujours vivant, d’abandonner la guerre ou de s’y consacrer. Si ses compétiteurs lui semblent être tous de « bonnes personnes », nul besoin pour Shirô de tuer.

Le fait est que Shirô manque de données : cinq Masters lui sont inconnus et les règles entourant l’énonciation d’un vœu lui sont inconnues. Quelle donc est l’étendue possible du vœu?

De la question qui est présentée en découlent de nombreuses autres. Qu’est-ce qui a le plus de valeur : ne pas mourir ou ne pas tuer? La situation change-t-elle s’il faut tuer plus d’une personne? La situation change-t-elle si l’on tue quelqu’un qui aurait vraisemblablement été assassiné peu après sinon? (quoiqu’il y aura bien un/une dernier/ère adversaire…)

Kotomine

Kotomine

Enfin! trêve de questions morales : j’ai un choix à faire. Shirô va-t-il accepter ou refuser son rôle de Master?

Je doute fort que ce jeu raconte l’histoire d’un jeune homme qui se cache dans une église pendant plusieurs semaines, aussi ai-je de fortes raisons de croire que si Shirô renonce à participer à la guerre du Graal il mourra assez rapidement. C’est chose commune dans les visual novels d’inclure de nombreuses « mauvaises fins », des voies où l’histoire se termine particulièrement mal pour le personnage principal. Or ces « mauvaises fins » permettent souvent d’obtenir des informations précieuses que l’on n’aurait pu connaître autrement. Aussi je suis curieuse de découvrir une première fin possible de Fate/stay night.

fate8_001

Au moment de cliquer sur le bouton, j’ai un moment d’hésitation. On dirait que je me sens mal de précipiter la mort de Shirô. La curiosité l’emporte et j’enfonce le bouton.

Shirô renonce à utiliser ses sceaux de commande et à participer à la guerre du Graal. Il tend son bras à Kotomine, qui lui retire deux sceaux de commande. Shirô a la sensation que des doigts invisibles ont ouvert sa peau pour prendre les sceaux. Le prêtre explique que sa spécialité est l’«ouverture de plaies». Il est un soigneur spirituel capable de retirer un corps étranger (les sceaux de commande, dans le fate8_003cas qui nous occupe). Kotomine déclare que Shirô n’a plus qu’à utiliser son dernier sceau pour rompre son contrat avec Saber, renonçant par cet acte au titre de Master et à la guerre du Graal.

Alors que Shirô s’apprête à sortir devant l’église pour retrouver Saber et mettre fin à leur contrat, Kotomine lui indique de revenir à l’église pour obtenir sa protection, mais Shirô refuse. Il a fait son choix : il veut rentrer chez lui, à l’écart des combats de mages.

Sur les marches de l’église, Shirô annonce sa décision à Saber. Elle répond à cette annonce par un coup. Elle explique qu’elle ne peut rester en ce monde en tant que Servant que si elle a un Master et déclare que si Shirô romp le contrat elle le tuera pour prendre son corps. Malgré cela, Shirô a pris sa décision : il ne participera pas à la guerre du Graal. Forcée de constater que son Master ne changera pas d’avis, Saber lui dit d’utiliser son dernier sort de commande pour rompre le contrat. fate8_008Elle estime être en mesure de conserver sa forme actuelle pendant environ deux heures, le temps de former un contrat avec un autre Master, ce qui lui permettra de rester plus longtemps en ce monde et de participer à la guerre du Graal.

Shirô romp le contrat en utilisant son dernier sceau de commande. Saber lui souhaite de survivre à la guerre, puis elle s’en va. Shirô prend le chemin de sa demeure dans les rues désertes. Il a à peine le temps d’apercevoir la fille aux cheveux argentés et aux yeux rouges rencontrée la veille lorsqu’un géant noir l’attaque, lui coupant un bras et lui pliant les genoux dans le mauvais sens. Shirô garde conscience assez pour comprendre que son bourreau n’est autre que le Servant Berserker.

L’état de Shirô est décrit partiellement dans le texte, mais il est aussi représenté par les images de fond : pendant son supplice, dont la fille aux yeux rouges semble beaucoup s’amuser, Shirô voit tout à travers un filtre rouge. Son cri de douleur apparaît en lettres de la même couleur.

 

Le fond disparaît derrière la silhouette de la fille, toujours mignonne, en contraste avec le démembrement de Shirô. Il y a quelque chose d’enfantin dans la manière dont la fille aux yeux rouges s’émerveille de l’éviscération du jeune homme. Une berceuse se fait entendre alors que la fille déclare :

Hm, maybe you’re small enough for me to pick up now. [As Shirô is now missing several parts of his body.]
Then I’ll invite you to my castle, Onii-chan.
They are lots of tools once we get there, so let’s continue this there.

Mmmm, peut-être es-tu assez petit pour que je te ramasse maintenant. [Puisque plusieurs parties de son corps manquent maintenant à Shirô.]
Alors je t’inviterai à mon château, Onii-chan.
Il y a de nombreux outils là-bas, donc continuons ceci là-bas.

fate8_019Comme je l’ai mentionné dans Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 3, quand Shirô a croisé pour la première fois la fille aux yeux rouges, « Onii-chan » pourrait se traduire « grand frère », mais n’indique pas nécessairement un lien familial.

C’est là que se termine cette première fin de Fate/stay night. Je dois avouer qu’elle m’a apporté plus d’information que je m’y serais attendue. Voici une liste des informations qui me semblent pertinentes pour la suite de ma lecture :

  • La spécialité de Kotomine en magie est d’«ouvrir des plaies».
  • Un Servant ne peut demeurer sans Master dans le monde où évolue Shirô qu’un temps limité à moins de prendre le corps d’un être humain (il reste à déterminer quelles restrictions s’appliquent au choix du corps).
  • La fille aux yeux rouges est le Master de Berserker.
  • Malgré son apparence enfantine et son adorable voix douce, la fille aux yeux rouges s’adonne au meurtre et à la torture par plaisir.

Les mots « BAD END », soit « MAUVAISE FIN », apparaissent, au cas où le lecteur ou la lectrice aurait un doute à ce sujet, puis ils font place à cet avertissement :

Tiger Dojo is a strange hint corner.
If you would like to beat the game by yourself,
or if you would like to keep the characters’ images, please be warned.

Le Dojo de Tiger est un étrange coin à indices.
Si vous désirez réussir le jeu par vous-même,
ou si vous voulez conserver l’image des personnages, soyez averti(e).

D’accord. Je suis avertie. Je suis surtout curieuse. Voyons à quoi ressemble ce « coin à indices »!fate8_021

Une musique joyeuse se fait entendre alors que Fujimura Taiga « Tiger », l’enseignante et la tutrice de Shirô, me souhaite la bienvenue dans son dojo et explique à l’aide d’une étudiante que cet espace permet d’éviter au « stupide Shirô » de mourir trop facilement. Tiger s’exprime avec une presque complète absence de sérieux, mais elle prodigue tout de même des conseils à retenir : il faut faire des choix « dangereux », car si Shirô agit de façon « lâche » il risque fort de mourir à répétition. Apparemment, suivre ses principes pacifistes jusqu’au bout est considéré comme lâche. D’accord…

fate8_023

Il ne me reste qu’à retourner à l’écran de choix pour que Shirô combatte dans la guerre du Graal.

24 septembre 2016 à 21h41 : Cliquez ici pour lire la suite!

À propos de emerancega

J'ai 23 ans, une collection de cubes Rubik et un amour inconditionnel pour la littérature.
Cette entrée, publiée dans Critiques et commentaires, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Fate/Stay Night : Fate (Realta Nua) partie 8

  1. Super article! J’avais oublier à quel point les BAD ENDs donnaient des informations supplémentaires. Le Tiger Dojo est complètement déjanté, mais il permet de se remettre des fins les plus violentes (et troublantes du visual novel).
    J’ai particulièrement aimé tes réflexions qui ajoutent une belle touche l’humour à ton article.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s